MAIRIE

site officiel de la commune 

site en cours de restructuration 

ÉTYMOLOGIE
ASPERJOC
Occ.Aspre (apre, rude) + joc (sommet, perchoir)

Lat. asper + jugum (crête de montagne, arête)

 

GÉOGRAPHIE 

Asperjoc ne correspond à aucun village ou lieu-dit.

La population est très dispersée dans 22 hameaux.

Les hameaux plus anciens se situent sur les hauteurs : Chanteloube, La Vieille Église, Le Ranc, Le Chadenet, La Brugière, La Combe, Le Fau, La Valette supérieure et inférieure, La Farge, Le Plot.
Dans les vallées : Les Granges, Laulagnet bas et haut, Le Nougier, Le Coutelier,

Combelle  Le Pont de Bridou, Le Théoulas, Le Rigaudel, le Raccourci.

Thieure, le hameau central, fut longtemps le chef-lieu de la commune avec la mairie, l’église, le cimetière. Situé sur le point culminant, il offre un splendide panorama.

 

ÉCONOMIE 

Territoire essentiellement rural jusque vers les années 1850, époque florissante de l’industrie de la soie. C’est à cette période que l’habitat se développa dans les vallées de la Volane et de la Besorgues avec la construction de nombreux moulinages (les fabriques).

Dans ce paysage d’origine volcanique (coulées basaltiques au Rigaudel) plusieurs sources d’eau gazeuse ont été exploitées.

La Reine Des Basaltes au hameau du Raccourci est toujours en activité.

 

HISTOIRE 

Vestiges d’un château (maison forte) dont il est fait mention en 1291 lors du testament de Pierre seigneur de Lagorce, acte passé dans le castrun d’Asperjoc.

En 1320 Guillaume de Randon vend à Guigne, seigneur de Roche et de Posquières, l’hommage du seigneur d’Asperjoc.
Le château occupait un éperon rocheux dominant la vallée étroite de la Bezorgues (un pan de mur encore visible depuis Laulagnet). Tout près se trouvaient les ruines d’une église romane du XIIe siècle (une maison a été construite sur cet emplacement, on peut voir encore des pierres ayant appartenu à l’ancien édifice). Ce lieu-dit s’appelle La Vieille Église ; on peut y accéder via le sentier de randonnée partant de Laulagnet (pont très ancien). 


En 1846 le lieu de culte fut déplacé, une église de style néo-roman construite sur l’emplacement d’une chapelle à Thieure.

 

Plusieurs hameaux parmi les plus anciens possèdent encore leur four banal (Le Ranc, Le Chadenet, la Combe, La Valette supérieure, Thieure.

 

Les hameaux les plus anciens de par leur habitat et différentes pierres datées semblent être Le Ranc et La Combe.

 

 

Françoise Degombert et Alain Chiraussel 

Découvrir Asperjoc : histoire, patrimoine...