MAIRIE

site officiel de la commune 

Onze ans déjà 

 


Il y a 11 ans jean Ferrat nous quittait au mois de Mars. 

Il nous laissait dans une profonde tristesse, car il était le dernier des grands chanteurs engagés des années soixante encore parmi nous. Nous avions déjà perdu Ferré, Brel Brassens…, mais chez nous il y a avait encore un grand artiste qui pensait, une conscience. Sa disparition fut une onde de choc. 

Rien ne serait plus comme avant, même si son œuvre musicale et poétique résonne encore en nous et pour longtemps. 

Il y avait l’œuvre, mais il y avait l’homme, ses idées, son intelligence, sa simplicité, son humanité, c’est pour cela aussi qu’Antraigues et lui c’était si bien cooptés, ils s’apportaient l’un à l’autre. Il était des nôtres, nous étions des siens. 

Grace à lui Antraigues est devenu un centre culturel à ciel ouvert, une commune vivante, connue au-delà des frontières de l’Ardèche et de la France. 

Nous savons tous qu’il fut élu dans l’équipe de Jean Saussac, nous savons ce qu’il apporta à la commune, mais il nous lègue autre chose, des valeurs fondées sur des idéaux de gauche, sur cet humanisme progressiste, sur le rejet du racisme et de l’antisémitisme, sur la défense des luttes sociales et politiques, sur l’éternel combat pour la Liberté. 

Jean Ferrat ne chantait pas pour passer le temps. Il était un intellectuel sérieux, grave et qui ne badinait pas avec les principes. 

Cet héritage, le plus significatif, nous oblige dans nos choix politiques et sociaux personnels et dans notre action collective. 

 


Le Maire 

Gilles Doz 

Jean Ferrat